Introduction

Pondfarm watercolour

 

Je m'appelle Stijn (né en 1988), habitant de Langemark-Poelkapelle. A l’âge de douze ans j’ai étudié, pendant six années, l’électricité au V.T.I d’ Ypres et au V.T.I. de Poperinge. J’ai suivi une septième année de spécialisation. J'ai obtenu mon diplôme en juin 2007. Depuis mon enfance je suis fasciné par l'éclairage.diploma
C’est la raison pour laquelle je suis allé travailler chez Modular Lighting Instruments.
Mes hobbies sont : collectionner du matériel de guerre et des cartes postales anciennes ; des contributions volontaires pour 'Westhoek Verbeeldt'; création d’un site Web de Poelkapelle et Saint-Julien concernant la première guerre mondiale, intéressé dans l'astronautique (vol parabolique en septembre 2006, consultez le website : Gravitation Sound).

J’ai grandi dans une ferme qui était au centre du front pendant première guerre mondiale. A l'époque, la ferme était connue comme ’Pondfarm’ par les Anglais. C'est la région où beaucoup de batailles prenaient place, le champ de bataille autour d'Ypres, le cœur de « Flanders Fields ». Ici s’est formé mon premier hobby: « collectionner des reliques de la guerre  Depuis 2003, Vampiredugouton a trouvé entre autre, des pièces de monnaie de l'année 1853 mais aussi des fusils britanniques, des baïonnettes, des pelles, des balles en plomb, des boutons et de nombreux types d’obus et plusieurs types de grenades aussi bien d’origines belges, allemandes, britanniques que françaises. Dans la région, ainsi que chez nous, les munitions dangereuses de la guerre sont collectées une fois par an par DOVO (*). (*Service pour collecter et détruire les munitions explosives)
Ici vous pouvez me voir à l'entrée de l'abri du « Vampire » à Zonnebeke. Il s'agissait d'un couloir souterrain d’une profondeur de +-11 mètres qui a été utilisé comme quartier général par les Britanniques au cours de la première guerre mondiale. Si vous êtes propriétaire de l'ouvrage « Beneath Flanders Fields » vous pouvez y trouver l’entrée. Je me souviens encore les bougies sur les solives, les piques sur les murs et surtout de l'eau qui s’infiltre rapidement et régulièrement. Vous pouvez trouver plus à ce propos ici : www.polygonwood.com

À l'école, j'ai dû créer une œuvre d'art sur la guerre. Le choix était évident: « Pondfarm » bien sûr. En dehors de ce devoir scolaire, mon premier site site Web a commencé. J’y montre toutes mes trouvailles et découvertes sur la guerre ainsi que des informations générales sur la ferme. En juillet 2008, je suis allé à l'Imperial War Museum et les Archives nationales à Londres espérant trouver des photos aériennes de tranchées, et autres documentations et informations à propos de notre ferme et du village de Sint-Juliaan (Saint-Julien) pendant la Grande Guerre. J’ai eu la chance de trouver une photo de 1914 avec notre ferme. Il ne m’a pas fallu longtemps avant de commencer à un site Web sur les villages de Sint-Juliaan (Saint-Julien) et Poelkapelle durant la grande guerre.

En 2006, j'ai reçu ma première visite importante venant de la toile : des personnes du Forum Internet sur la Première Guerre (www.forumeerstewereldoorlog.nl). 20 voitures stationnaient dans la cour de la ferme, de nombreuses personnes des Pays-Bas que toutes nos découvertes et le bunker intéressaient sont venues nous rendre visite. En 2005, j'avais commencé un sujet concernant Pondfarm sur ce forum, j'avais déjà placé les photos que j'avais trouvées le même jour. La visite de la ferme en a été le résultat. J’avais trouvé des munitions sans savoir ce que c'était exactement, j’avais demandé ce que c’était d'abord sur ce forum pour obtenir des informations et en connaître les dangers afin de mieux les estimer ! Ce sujet peut être trouvé ici : Pondfarm topic
Depuis lors, j'obtiens des visites régulières de personnes ayant des intérêts semblables !

Le Musée est situé dans l'une des premières maisons qui ont été reconstruites après la guerre. Le fermier y a habité jusque vers 1927 avant de s’installer dans la ferme nouvellement construite. Ces maisons ont ensuite été occupées par des travailleurs agricoles. Chaque dimanche, ils allaient chercher des reliques et matériels de guerre dans les champs, ce qui leur rapportait parfois plus que leur salaire mensuel. La maison où se situe le musée est petite, le plafond est en bois, les portes et l’escalier, également en vieux bois. Cela résume l'idée de la modestie des constructions de cette époque. J’ai eu l’idée d’y exposer de vieux objets de cette époque et d’en faire mon musée qui a pris de l’ampleur.

Mais il me restait un problème, qui ne me permettait pas de faire visiter le musée le soir: depuis sa construction et jusqu’encore maintenant, il n’y avait pas d’électricité, on s’y éclairait à la lampe à pétrole. Depuis, grâce à mes études et possibilités, j’y ai installé l’électricité ce qui me permet de le faire visiter à tout moment.(www.supermodular.com)
Pondfarm n’est pas mon seul centre d’intérêt, mais également l'histoire de Sint-Juliaan (Saint-Julien) et poelkapelle au cours de la première guerre mondiale.

shrapnel charlie

Un bon ami à moi de Saint-Jean (Saint-Jean), Yvan Synnaeve, également connu sous le nom de Shrapnel, a créé des figurines représentant des soldats à l'aide de balles à plombs. Il a fondu le plomb, l'a versé dans des moules, a collé des objets et a peint les figurines pour les rendre vivants de cette façon.
À travers ses figurines, Yvan avait un lien avec Pondfarm. Il m'a demandé de faire des «tranches» de restes de soute qu'il a ensuite utilisés pour fixer ses créations.
Yvan est décédé le 13 mars 2012. Nous nous souviendrons de lui grâce à ses magnifiques figurines en plomb fabriquées à la main et que l'on trouve maintenant dans le monde entier.
Repose en paix Yvan, merci pour tout! Vous pouvez en savoir plus sur Yvan et ses artefacts sur ce lien: Shrapnel Charlie

 

En juin 2012, nous avons trouvé accidentellement, en deux semaines, deux morceaux d'un char de la Première Guerre mondiale dans les champs de la ferme. Ils certificaatcomprennent un morceaude chenille et un morceau de plaque à l’arrière d’un char. J’ai demandé conseil à Johan Vanbeselaere des ‘Ypres Salient Tanks’ car je
voulais être sûr qu’il s’agissait bien de pièces de char.
Ces découvertes ont accru mon intérêt pour ce sujet de char et j’ai donc rejoint le groupe de Johan qui, à Poelkapelle,
est en train de reconstruire une réplique de char de la Première Guerre mondiale. Cette année,
j’ai également reçu un certificat du groupe «Ypres Salient Tanks», ce dont je suis reconnaissant.
Vous pouvez trouver plus d’informations sur ces découvertes de chars et la

www.tankpoelcapelle.be

 

Harrypatch

 

Harry Patch dans Langemark (Sept. 27 2008)

(Henry John Patch or "Harry" Patch (°17 June 1898),

(Le dernier ancien combattant anglais, décédé le 25 juillet 2009, à l'âge de 11 ans.)

www.depondfarm.be
www.tankpoelcapelle.be

 

(Traduction en Français: Pierre Vandervelden, www.inmemories.com)